46
XYETZ

Vous n’êtes pas blogueur, vous ne vous sentez pas l’âme d’un grand écrivain, par contre, vous adorez fouiner, pour votre plaisir, sur le web à la recherche d’informations dans des domaines spécifiques (médias sociaux, cuisine, geek, design etc…). Pourquoi ne pas regrouper et mutualiser vos recherches, valoriser tous ses contenus et aider la veuve et l’orphelin – ou plutôt aider votre prochain – dans sa recherche d’informations sur le web ?

Si je vous disais qu’il existe un outil simple d’utilisation, qui ne vous demande pas d’être webmaster ou développeur mais qui vous permet avec efficacité de construire un journal d’informations en temps réel spécifique à votre veille sur vos domaines de prédilection, un outil utilisé par 950 000 personnes et 1200 entreprises. Ça vous tente ?

Cet outil existe, il est gratuit et il s’appelle scoop.it et il va changer votre vie !

SCOOP IT KÉZAKO … 

Capture d’écran 2014-03-20 à 09_opt

À l’heure où la difficulté sur le web n’est pas d’avoir de l’information mais de plutôt de trouver l’information pertinente, scoop it semble the solution. Scoop it est ce qu’on appelle un outil de curation.
Selon un de mes amis et expert dans le domaine Pierre Cappelli : «la curation serait la convergence de deux activités principales sur internet : la recherche et le partage».

L’infographie ci-dessous du blog veille digitale vous résumera  avec simplicité en une image le principe de la curation :

veille digitale le principe de la curation

le principe de la curation par Veille Digitale

Je vois déjà certains puristes lever les mains en l’air… Non vous ne VOLEZ PAS de contenu.

Non, vous ne dérobez pas d’articles d’auteurs connus pour vous en approprier les honneurs, vous simplifiez juste la recherche des internautes en réalisant une veille d’informations et de contenus qualifiés avec des commentaires personnalisés (insight) que vous allez pouvoir partager aux internautes… Et c’est bien là où réside toute la force de scoop it.

SCOOP IT POUR QUI ?

XYETZ.294

À mes yeux, Scoop it pourrait servir à n’importe quelle personne ayant une passion ou un intérêt face à une thématique spécifique mais l’on peut voir qu’en général, on y retrouve plusieurs profils bien particuliers tournant autour du numérique et du marketing.
- Experts d’une thématique
- Blogeurs
- Marketeurs
- CCI et région
- Entreprises
- Étudiants

Astuce : un outil qui peut être un bel outil de promotion lorsque l’on est étudiant que l’on a une passion… Un moyen de valoriser quelque chose que l’on aime et un très bon moyen d’améliorer sa e-reputation.

SCOOP IT ON L’UTILISE POUR FAIRE QUOI ?

SCOOPIT.299

Scoop.it s’utilise pour beaucoup comme outil de veille en tant que créateur de contenus, par la création d’un journal spécifique ou en tant que simple lecteur en lisant les journaux thématiques d’autres utilisateurs.

D’un point de vue stratégique, scoop it peut servir de manières interne et externe pour une entreprise  :

  • À l’externe :

- Améliorer son search engine optimization
- Améliorer sa e-réputation
- Devenir leader d’opinion
- Générer des conversations lead

  • À l’interne :

- Faire de la veille
- Mettre en avant l’expertise de l’entreprise ou de la personne
- Développer le knowledge management

SCOOP IT S’UTILISE COMMENT ?

SCOOP IT

JE L’UTILISE DE MANIÈRE ACTIVE : 

Prenons un exemple concret : je m’intéresse à toutes les pratiques liées au numérique pour les collectivités (ma thématique) et je souhaite partager mes écrits ainsi que les articles que je trouve pertinent sur le web. Je vais donc me créer un compte scoop it,  et créer au sein de celui-ci un Topic (un journal thématique) qui me permettra de mettre en avant l’ensemble des articles que j’ai trouvé pertinents, en ajoutant aussi mon commentaire (analyse, avis personnel, piste de réflexion) sur l’article par le biais de l’insight.

Capture d’écran 2014-03-20 à 10_opt

Je pourrai par la suite optimiser son référencement en ajoutant des mots clés et partager de manière personnalisée celui-ci sur mes différentes présences sociales Facebook, twitter, google plus, linked in , pinterest, afin de diffuser l’information à mes différentes communautés.

Autre option : Je peux aussi m’intéresser directement à la thématique du numérique pour les collectivités sur les réseaux sociaux en effectuant des recherches par mots clés au sein des autres topics d’utilisateurs de scoop it avec un système de filtres permettant de choisir la source de mes contenus (google news, scoop it, slideshare, twitter etc…). Si l’article me plaît, j’effectuerai ce que l’on nomme des rescoop (vous scoopez un article déjà scoopé…) et intégrerai celui-ci à mon topic.

JE L’UTILISE DE MANIÈRE PASSIVE :

Prenons un exemple concret : vous êtes intéressé par la thématique des médias sociaux, vous ne souhaitez rien partager, juste avoir une source d’informations pertinente et variée… Vous pouvez créer un compte, rechercher par mots clés les articles intéressants, et vous pouvez «suivre» les différents scoopiters, source de contenus à valeur ajoutée.

Si vraiment vous êtes très très passif, vous n’êtes même pas  nécessairement obligé de vous créer un compte, vous pouvez flâner sur scoop it, faire vos recherches par mots clés et lire les articles qui vous plaisent (mais ça c’est c’est vraiment si vous êtes fatigué).

SCOOP IT BÉNÉFICE OU BÉNÉFICE ? 

Si l’on cherche les retours de scoop it en terme de bénéfice, on peut voir que cet outil de veille permet d’asseoir ses connaissances sur un domaine, améliore donc de fait sa crédibilité face à une thématique et appuie une certaine expertise.

De plus, même si votre objectif n’est pas d’être un expert du domaine et que vous êtes tout simplement passionné (ce qui est souvent une caractéristique des curateurs) ce sera un moyen simple et efficace d’améliorer votre e-réputation.

LE PETIT PLUS DE SCOOP IT 

XYETZ.297

Beaucoup me diront que scoop it n’est rien d’autre qu’un compilateur de données, ce que l’on appelle, dans le domaine numérique, un agrégateur tel que google reader mais cette vision est erronée car scoop it se distingue une caractéristique l’insight : véritable plus-value d’informations du curateur liée à l’article.

C’est par le biais du commentaire que le curateur va donner à son scoop et à son topic toute la valeur et l’intérêt de venir le visionner. Un moyen simple aussi de voir que le curateur n’a pas juste partagé l’article sans en lire le contenu.

Certains reprendront quelques phrase fortes de l’article, d’autres feront une analyse plus poussée qui permettra de prolonger l’idée développée dans l’article. Le tout est de pouvoir apporter un petit plus à l’article permettant de faire une chose propre au social média, créer de l’interaction…

N’hésitez pas à aller faire un tour sur le blog de scoop it, ainsi que sur leur page Facebook scoop it France, (et leur scoop it) pour en savoir plus et découvrir cet outil dont je suis tombé sous le charme.

Un grand merci à Marc Rougier président fondateur de scoop it, Helène Brevet et Mounira Hamdi et toute l’équipe de scoop it pour les compléments d’informations qu’ils ont pu me donner durant le petit-déjeuner de la curation. #scmwdej (événement que je conseille à tous d’ailleurs).

LE PETIT MOINS 

Scoop it est un outil utilisé par une communauté d’avertis ou de personnes sensibles aux nouvelles technologies. Les entreprises et les individus sont encore frileux et ont du mal à voir tout l’intérêt et les apports de l’outil. La curation reste encore un mystère pour de nombreuses entreprises et individus, les outils pour optimiser celle-ci le sont encore plus.

Un petit moins qui en fait selon moi, un deuxième petit plus vous permettant de vous différencier, d’être innovant et d’avoir un avantage concurrentiel dans votre approche stratégique numérique de la veille en interne et en externe.

TU VEUX DEVENIR UN SERIAL SCOOPER ?

Je ne pouvais vous laisser finir l’article sans la recette secrète d’un bon scooper… Un petit guide simple qui vous permettra de vous accompagner lors de vos premiers pas (et de ceux ensuite aussi).

XYETZ

Au cas où vous avez tout oublié, voici une vidéo de scoop it lors des petits déjeuners de la curation qui reprend tout ce que j’ai dit mais en plus sérieux. Mais n’oubliez pas que scoop it est un outil et que comme la plupart des outils numériques, il n’a d’intérêt que si celui-ci est utilisé dans le cadre d’une véritable stratégie…

Written by | Emmanuel Chila

Consultant en communication, fan de poulet et de Thomas Ngijol, Fondateur de XYetZ, et auteur du blog Chroniques d'un ex jeune célibataire je suis légèrement addict au numérique, à l'échange et au partage ... Ma philosophie : parce qu'on est rien sans les autres.

Google+ linkedin pinterest
http://xyetz.com/jai-scoop-pour-toi/

46 Comments

  1. Jerome Deiss

    20/03/2014 at 13 h 32 min

    Très bon article Emmanuel,

    Je reviens sur quelques points :

    - 1er point : un outil utilisé par 950 000 personnes et 1200 entreprises

    Cela ne veut pas dire que tous les utilisateurs sont actifs sur scoop.it il existe de nombreux topics en friche

    - 2eme point « trouver l’information pertinente »
    Oui Scoop.it est un excellent outil de curation, et un véritable réservoir d’articles avec une vrai valeur ajoutée. 2 points cependant l’utilisation des tags est obligatoire seul filtre sémantique du contenu das un topic. Scoop.it doit améliorer son search afin de ne plus faire remonter les topics inactifs.

    - 3eme point L’ethique
    Il faut conserver l’éthique du curator car vous manipulez un contenu qui ne vous appartient pas. On n’assoie pas uniquement ses connaissances mais aussi celle des autres.

    - Dernier point Scoop.it est un très bon outil si il est utilisé d’une manière professionnelle au risque de contribuer lui aussi à la surcharge d’information.

  2. FAURE

    20/03/2014 at 15 h 43 min

    Bravo pour ce résumé en français de l’intérêt de débuter avec scoop.it!
    J’y ajouterai quelques commentaires:
    vous avez utilisé le mot veille, et le mot journal.
    C’est en effet un excellent outil, le meilleur des outils de curation à mon avis pour faire de la veille « sérieuse » ou pas…
    Tout enseignant en particulier universitaire devrait avoir un compte pour rester à jour
    Tout chercheur pour faire cette veille indispensable à ses activités
    Tout étudiant (master, PhD et pourquoi pas plus tôt) qui plonge dans un sujet de recherche.
    Car Scoop.it est non seulement un journal de suivi de l’actualité mais une façon facile de se constituer une base de données spécifiques d’informations pertinentes qu’on peut conserver dans le cloud et retrouver ensuite avec le filtre en haut à droite, certainement sous-utilisé!
    A suivre

  3. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | SMood | Scoop.it

  4. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Informática ...

  5. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Community managemen...

  6. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Social Media l'Info...

  7. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Le marketing direct...

  8. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Géographie :...

  9. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | L'Univers du Cloud ...

  10. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Nouvelles du web | ...

  11. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | TICE, Web 2.0, log...

  12. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | Community Manager ...

  13. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Documentation | Sco...

  14. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | Le Monde 2.0 | Sco...

  15. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Global Vision Innov...

  16. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | Clemi Acadé...

  17. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Social medias marke...

  18. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | senegal sante | Sco...

  19. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Scoop Dan | Scoop.it

  20. Pingback: Se faire une idée de Scoop.it | Communit...

  21. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Outils utiles | Sco...

  22. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | anamia | Scoop.it

  23. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Collectivité...

  24. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Pratiques pé...

  25. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Outils de collabora...

  26. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Web information Spe...

  27. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | IE et Caetera | Sco...

  28. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | Strictly pedagogic...

  29. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | culture Web 2.0 | S...

  30. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | Management 2.0 et ...

  31. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | JP revues | Scoop.it

  32. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Recherche d'informa...

  33. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | CMS, ressources et ...

  34. Frédéric Mahé

    24/03/2014 at 16 h 32 min

    Je souscris tout à fait à cette présentation. J’utilise Scoopit depuis deux ans sur un domaine hyper spécialisé, les abattoirs. En effet, on a beaucoup de mal à rassembler les informations pertinentes dans ce champ d’activités. Le fait même que cette « gazette » existe a modifié les habitudes. Actuellement, je navigue à environ 2000 pages vues/semaine.

    Scoopit a changé ma vie, en ce sens que e suis devenu une référence dans mon domaine, uniquement en peaufinant mes méthodes de recherche d’information. Le travail de curation est composé grosso modo de trois activités :

    1. rechercher et trier, c’est la base, et c’est ce que demandent les lecteurs : des sources bien informées et bien « nettoyées » du bruit des medias. C’est un vrai travail de détective et de mise en forme des procédures de recherche, et de paramétrage des outils de veille, assez ingrat, mais très payant
    2. un insight pertinent, c’est ce qui donne le « ton » du la revue ; dans mon cas, j’utilise très rarement l’insight, je préfère travailler sur l’extrait de texte qui apparaîtra dans le scoop, en général il parle de lui-même.
    3. une illustration attractive, c’est ce qui fait que le lecteur est attiré par la page et le scoop.

    Je regrette juste la franglisation de l’outil, qui fait que tout est en anglais, et qu’on appelle toujours « insight » un « avis » ou une « remarque »… quand on a des lecteurs francophones, ça fait un peu bizarre.

    J’ai lancé récemment la revue internationale des abattoirs, on va voir si ces bons conseils s’appliquent à une audience plus mondiale !
    http://www.scoop.it/t/abattoirs-daily-gazette

    Une autre piste de développement consisterait à utiliser Scoopit comme plate forme de microblogging. Après tout, c’est du microbloging, aussi…

  35. Frédéric Mahé

    24/03/2014 at 16 h 39 min

    Ah zut j’ai oublié le lien du premier scoopit sur les abattoirs :
    http://www.scoop.it/t/la-gazette-des-abattoirs
    Quelle tête de linotte je fais !

  36. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | informatique &agra...

  37. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Évolution or...

  38. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | EOI | Scoop.it

  39. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | TIC et TICE mais....

  40. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | CV, Stages, recrute...

  41. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | GIT et VEILLE TOU...

  42. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | Ecole elementaire ...

  43. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Panorama des sujets...

  44. Pingback: J'AI UN SCOOP IT POUR TOI | Veille internet for...

  45. Pingback: J'AI UN SCOOP.IT POUR TOI... | Librairie Monet ...

  46. Pingback: SCOOP IT : KÉZAKO ? | TICE, Web 2.0, log...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>